85

79

Comment aider mon enfant atteint de cancer à gérer les changements ?

DECEMBER 2018

Le traitement du cancer provoque de nombreux changements de vie et de perspectives pour un enfant. Vous pouvez aider votre enfant en le laissant vivre une vie aussi normale que possible. Échangez avec l’équipe de soins pour comprendre quels changements il risque d’avoir à gérer et vous y préparer.

Les changements d’apparence

Les enfants sont souvent sensibles à leur apparence physique et à ce qu’en pensent les autres. Voici quelques solutions pour aider votre enfant :

Préparez-le à la perte de cheveux

Si le traitement doit provoquer chez lui une perte de cheveux, faites-le choisir une casquette originale, un foulard et/ou une perruque à l’avance.

Soyez conscient des variations de poids et autres changements physiques

Certains traitements peuvent entraîner une perte ou une prise de poids. Demandez conseil à un (une) diététicien(-ne) afin de savoir à quoi vous attendre, et ainsi d’aider votre enfant à se préparer et à faire face aux changements d’apparence physique.

Soyez créatif

N’hésitez pas à faire du shopping ensemble pour trouver de nouvelles tenues qui lui plaisent. Il suffira parfois d'un T-shirt branché ou d’un chapeau décalé pour lui remonter le moral.

Aidez votre enfant à réagir à l’attitude des autres

Il arrivera que les gens le regardent, le prennent pour un garçon alors que c’est une fille, et vice versa, ou lui posent des questions personnelles. Parlez-en avec lui et adoptez une approche qui fonctionne. Votre enfant pourra choisir de réagir à ces commentaires ou de les ignorer.

Les changements en amitié

Les relations d’amitié de votre enfant sont testées et peuvent changer en cas de maladie grave et longue. On a parfois l’impression que les bons amis de son enfant ne sont plus « là pour lui » ou qu’ils ne tiennent plus à lui. Dans ce cas, n’hésitez pas à l'encourager à faire le premier pas et à aller vers eux. La bonne nouvelle, c’est qu’il peut aussi se faire de nouveaux amis au cours de cette expérience. Voici quelques conseils :

Aidez votre enfant à rester en contact avec ses amis

Vous pouvez encourager et aider votre enfant à prendre contact avec ses amis en leur envoyant des SMS ou des e-mails, en chattant avec eux en vidéo, en leur téléphonant et/ou en passant par les réseaux sociaux.

Demandez des conseils et astuces

Les travailleurs sociaux et les spécialistes de l’enfance peuvent aider votre enfant à réfléchir à ce qu’il veut partager avec ses amis. Si possible, et s’il le souhaite, ses amis peuvent lui rendre visite.

Les changements émotionnels

Si, au fil du temps, nombreux sont les enfants qui parviennent à bien gérer leur cancer, il se peut qu’à certains moments, votre enfant soit anxieux, triste, stressé, qu’il ait peur ou qu’il se mette en retrait. Échangez avec lui sur ses sentiments et aidez-le à trouver des solutions pour faire face. Vous pouvez également consulter ensemble un travailleur social, un spécialiste de l’enfance ou un psychologue pour parler de ressentis difficiles à gérer ou qui semblent peu à peu empirer. Essayez de suivre les conseils suivants pour aider votre enfant à gérer les émotions difficiles :

Trouvez des solutions pour distraire ou divertir votre enfant

Les jeux vidéo et les films peuvent aider votre enfant à se détendre. De même, les pratiques de la médecine intégrative, comme la relaxation des muscles, l’imagerie guidée et la rétroaction biologique s’avèrent généralement utiles. Découvrez les différentes approches de la médecine intégrative en lisant quelques ouvrages dédiés (exemple en anglais, la partie « Practices That Help Children » du guide du NCI Children with Cancer: A Guide for Parents).

Restez calme, sans chercher à cacher vos sentiments

Votre enfant peut ressentir vos émotions. Si vous vous sentez souvent triste ou anxieux, demandez à son équipe de soins et à votre médecin la meilleure solution pour gérer ces émotions. Toutefois, si vous avez pour habitude de cacher vos sentiments, votre enfant vous les cachera peut-être aussi.

Pour plus de conseils permettant de gérer les émotions de votre enfant, rendez-vous à la partie : COMMENT PRENDRESOIN DE MOI ? et LOOKING AFTER YOUR YOURSELF EXPLORING & MANAGING FEELINGS

Demandez de l’aide si vous décelez des signes de dépression chez votre enfant

Il est normal pour votre enfant de ne pas avoir le moral ou de se sentir triste par moments. Cependant, si ces sentiments durent trop longtemps et se manifestent presque tous les jours, c’est peut-être un signe de dépression. Parlez à son médecin des changements émotionnels que vous observez chez votre enfant.

Pour plus de conseils permettant de gérer les émotions de votre enfant, rendez-vous à la partie : LOOKING AFTER YOUR CHILD EXPLORING & MANAGING FEELINGS

Les changements de programme

Il est possible que votre enfant passe plus de temps à l’hôpital qu’en classe au cours du traitement. Voici quelques solutions pour l'aider à gérer ces longs séjours à l’hôpital et ces absences scolaires.

Les séjours en hôpital

Séjourner à l’hôpital, c’est difficile pour tout le monde, en particulier pour les enfants. Les photos, les posters, les jeux et la musique peuvent contribuer à leur remonter le moral. Et si le sport n’est pas envisageable pour votre enfant, pensez à d’autres activités susceptibles de susciter son intérêt, comme la musique, les jeux ou l’écriture.

Pour plus de conseils permettant de gérer le temps passé à l’hôpital, consultez cette partie : TIME AT HOSPITAL

Les absences scolaires

La plupart des enfants atteints de cancer ne vont pas en classe au cours de leur traitement. Certains parviennent à y aller de temps en temps, tandis que d’autres sont absents longtemps. Voici quelques solutions pour obtenir le soutien scolaire nécessaire au cours du traitement :

  • Demandez au médecin de votre enfant quel impact son traitement peut avoir sur son énergie et sa capacité à effectuer son travail scolaire. Demandez-lui aussi s’il peut écrire une lettre à ses professeurs pour décrire sa situation médicale et ses limites et donner quelques précisions sur la durée probable de son absence.
  • Tenez ses professeurs informés. Informez les enseignants et le directeur d’établissement de votre enfant de sa situation médicale. Donnez-leur la lettre du médecin. Demandez quels sont les cours qu’il va manquer et quelles sont les solutions pour qu’il puisse les rattraper.
  • Demandez s’il existe une aide à l’hôpital et à l’école. Certains hôpitaux disposent de coordinateurs de l’éducation, d’autres d’infirmiers(-ères) qui pourront vous parler des aides et ressources disponibles en matière d’éducation.

Le contenu de l'article vous a aidé?