85

79

Comment aider mon enfant si les traitements ne fonctionnent pas ?

Il y a beaucoup de solutions pour aider votre enfant. Ce que vous faites, et quand, relève d’un choix tout à fait personnel. Voici quelques suggestions ayant déjà fait leurs preuves en cette période difficile :

Demandez de l’aide et du soutien.

Les membres de l’équipe de soins de votre enfant ont aidé d’autres familles dans des situations similaires. Échangez avec eux pour savoir ce qui pourrait aider votre enfant et votre famille à gérer les décisions de fin de vie et toutes les préoccupations et émotions habituelles dans ce contexte.

Soyez honnête avec votre enfant.

Votre objectif étant de protéger votre enfant, il peut s’avérer difficile de lui parler du fait que le traitement ne fonctionne pas.  Travaillez main dans la main avec l’équipe de soins pour obtenir des informations exactes qu'il pourra comprendre.  Aussi pénible que cela puisse paraître, le fait d’être honnête avec lui peut l’aider.

Aidez votre enfant à s’ouvrir.

Il est possible que votre enfant décèle des signes chez ses amis, des membres de la famille et d’autres personnes montrant que le traitement ne se passe pas bien. Certains enfants choisissent alors de rester muets à propos de ce qu’ils savent ou soupçonnent, parce qu’ils ne veulent pas vous contrarier ou vous voir pleurer.  Ils essaient en quelque sorte de vous protéger de leurs propres préoccupations ou angoisses. Faites bien comprendre à votre enfant qu’il peut tout partager avec vous. Ainsi, il aura moins peur et se sentira moins seul.

Laissez-le s’amuser.

Prenez en compte les signes que vous observez. S’il a envie de faire quelque chose, encouragez-le. Dans le cas contraire, dites-lui que ce n’est pas un problème. S’il attend avec impatience un anniversaire ou des vacances, n’hésitez pas à célébrer cet événement en avance. Par exemple, vous pourriez fêter Noël au mois de juillet. Cherchez à savoir ce qui est important pour lui. Il existe des associations qui aident à combler les désirs des enfants malades et pourraient ainsi réaliser les rêves de votre enfant.

Partagez vos croyances spirituelles.

Tout comme pour vous et pour les autres membres de votre famille, vos croyances peuvent contribuer à réconforter et à aider votre enfant. Certains parents trouvent utile d’inviter un membre de leur communauté religieuse à échanger avec leur enfant et leur famille.

Continuez à créer des souvenirs.

Parlez des moments de plaisir passés ensemble et de vos plus beaux souvenirs. Évoquez toutes les personnes qui tiennent tant à lui. Si votre enfant s’en sent l’envie, écrivez, dessinez ou faites un livre photo ensemble. Parlez de toutes ces belles choses qu'il a faites et dont tout le monde se souviendra toujours. Certains enfants choisissent d’écrire des lettres ou de donner des jouets à des personnes qu'ils aiment.

Vivez au jour le jour.

En cette période particulièrement difficile, n’oubliez pas de prendre du temps pour vous. Vous avez parcouru un long chemin et vous avez été incroyable. Vous êtes plus fort que vous ne le croyez. Choisissez de vivre chaque jour à fond, de profiter de chaque moment. Ce faisant, vous aiderez votre enfant à faire de même. Parfois, ce sont les choses les plus insignifiantes qui importent le plus, pour vous comme pour votre enfant.

Le contenu de l'article vous a aidé?