85

79

Conditions et précautions avant la réalisation des massages

QUELQUES CONSEILS POUR DEMARRER LES MASSAGES EN BONNES CONDITIONS

  • Avant de réaliser ce massage avec votre enfant, vérifiez que c’est le bon moment, que votre enfant est dans un bon état d’esprit pour que ce massage soit un moment de plaisir et de joie entre vous.
  • Ce n’est pas un massage de stimulation mais de confort. Les mouvements se font essentiellement par effleurage, toute pression doit être très douce.
  • Assurez-vous que votre enfant est dans une position confortable, par exemple allongé, couché sur le dos ou le côté, ou encore assis avec un coussin comme appui… Veillez aussi à votre propre confort. Prenez le temps de respirer ensemble avant de commencer.
  • Le contact peau à peau contribue beaucoup à la détente. Nous vous recommandons, si l’enfant est d’accord, de réaliser le massage directement sur la peau. Mais le massage peut, bien sûr, se réaliser par-dessus les habits.
  • Vous pouvez, à votre convenance, accompagner les gestes avec des mots ou histoires, chantonner, faire des petits bruitages : n’hésitez pas à laisser libre cours à votre imagination pour que votre enfant libère son esprit.
  • Pas besoin de produits spécifiques. Si vous souhaitez utiliser une crème, parce que sa peau en a besoin ou parce que le personnel de santé qui suit votre enfant vous le recommande, soyez vigilant sur le choix de celle-ci, et suivez la prescription de votre médecin.
  • Chaque carte est à effectuer sur des parties du corps spécifiques indiquées par des pictogrammes.
  • Dernier point important : nous avons travaillé avec des médecins pédiatres, en oncologie et onco-hématologie, pour définir le cadre de la réalisation de ces massages en toute sécurité. Lisez bien le récapitulatif des précautions avant de procéder à tout massage.

LES PRÉCAUTIONS À PRENDRE AVANT LA RÉALISATION DES MASSAGES

  • Bien se laver et se désinfecter les mains avant de débuter le massage.
  • Massage à pression douce (l’objectif est de réaliser des massages de confort, qui sont différents des massages de stimulation).
  • Éviter les zones douloureuses ou mémorisées comme « à risque » par l’enfant (point d’entrée d’un cathéter, cicatrice, zone(s) antérieurement douloureuse(s)).
  • Si l’enfant a une ligne de perfusion sur sa voie centrale, privilégiez la position assise ou allongée sur le côté.
  • Si les plaquettes sont très basses (thrombopénie sévère), évitez les pressions et privilégiez les mouvements type « effleurage ».
  • Pour les massages du crâne, consultez votre médecin et faites selon les ressentis de votre enfant.

Si vous souhaitez utiliser une crème ou pommade :

  • Suivez les recommandations de votre médecin.
  • Favorisez une crème bien hydratante qui pénétrera facilement.
  • Privilégiez des crèmes ouvertes récemment. Pour plus de sécurité, jetez le premier jet.
  • Les huiles essentielles sont à proscrire (risque allergique et de réactions cutanées).
  • Évitez les corps gras à proximité de l’oxygène (risque d’inflammation).

Contre-indications aux massages :

  • Toute zone tumorale quelle qu’en soit la localisation (tumeur primitive ou métastase(s)). Exemple : aucun massage ne doit être pratiqué sur la région d’un ostéosarcome, d’une tumeur abdominale…  Toute zone concernée par une thrombophlébite veineuse du membre inférieur ou du membre supérieur.
  • Chirurgie ou cicatrices récentes.
  • Zone du cathéter central (comprenant le point d’insertion, le trajetet l’émergence).
  • Éviter de masser avec un corps gras deux heures avant et après la radiothérapie.
  • Éviter de masser si fièvre. Cela peut entraîner une hypersensibilité de la peau, rendant le toucher/ massage désagréable.
  • En cas de doutes ou de questions, consultez le médecin qui suit votre enfant.

Le contenu de l'article vous a aidé?